La traversée de la Caspienne

Apres 5 jours d’attente me voilà déporté de l’Azerbaïdjan, m’enfin ça change pas grand-chose car je veux partir. Après les bureaux d’immigration je cherche l’endroit ou acheter les billets, je rencontre un british en Vespa et part en direction du port de Baku (à Alat, 50km au sud).

Chargement vers 8h et départ du port à minuit. Nous voilà à bord du Balakan, qui transporte des wagons et des véhicules de touristes. Un équipage sympa qui nous offrira souvent à boire. La Caspienne sera bien plate et ensoleillée, arrivée à 9h du matin deux jours plus tard à Aktaou. Puis administration pour quitter le port vers 16h.

Je roulerai un peu avec Emma (la fille en vespa) pour finir par dormir dans une caserne de pompier, avec les toilettes et la « douche » au fond du jardin. Des moments bien sympathiques vu la route qui m’attend le lendemain (je quitterai Emma dans la matinée car les petites roues de sa Vespa ne sont pas faites pour les gros trous aléatoires au milieu de la route). Moi, j’y laisserai mon garde boue sur la route/pistes/chemin la plus difficile que j’ai vu jusqu’à aujourd’hui. Bref une partie de plaisir après coup peut-être !

Direction l’Ouzbékistan, en accélérant la cadence pour avoir plus de temps au Tadjikistan !

Et vous vous en pensez quoi ?

*
*

Ecrit durant