Des montagnes de Georgie à Baku

Un très beau pays, et des habitants plus que sympatique. Je vais y passer quelques jours pour faire mon visa à Tbilissi, le temps de rencontrer un moine orthodoxe, un motard (en recherche d’un trail) à la guest house de Signaghi, trés trés jolie ville dans la montagne et de rencontre un couple de motards polonais en route pour la Mongolie (par la Russie). Lire la suite →


La traversée de la Caspienne

Apres 5 jours d’attente me voilà déporté de l’Azerbaïdjan, m’enfin ça change pas grand-chose car je veux partir. Après les bureaux d’immigration je cherche l’endroit ou acheter les billets, je rencontre un british en Vespa et part en direction du port de Baku (à Alat, 50km au sud). Lire la suite →


Visite du bateau et commentaires

Pour les curieux, voici une visite guidée du bateau pendant la traversée de la mer Caspienne avec en bonus mes commentaires à chaud après la route la plus difficile pour moi à ce jour !


Uzbekistan, direction Boukhara

Un vrai calvaire sous 45 degrés avec des routes toutes droites en Ouzbékistan mais je prendrai du plaisir tout de même à deux endroits. Je ne suis pas passé par Khiva (c’est un choix sur le moment) mais j’ai rejoint directement Boukhara après une nuit à la belle étoile à Chilpik. J’y ai rencontré une chouette famille qui a passé un peu de temps avec moi et m’a offert des biscuits ! Lire la suite →


Deuxième jour dans la région du Pamir

Me voilà finalement dans la région du Pamir, un col à 3500m à passer, route peu empreintée je vais me taper de la boue, de la pluie, un orage, du gravier, des cailloux, des ruisseaux et même un gros ruisseau sur la route. Au total après 4h-5h pour faire 100km de piste et quelques chutes j’arrive enfin à Kalaikhum où je suis accueilli pas une bande d’hôtelier cherchant à me loger.

Lire la suite →


Apprentissage du tout-terrain

Tout est dans le titre !
J’ai posé les pneus mixtes Golden Tire 201 à Dushanbe et me voilà sur le passage du Nord pour atteindre Kalaikhum deux jours, quatre chutes, une averse et un orage plus tard. C’est ma première expérience en vrai tout-terrain et je n’ai pas choisi la plus facile des étapes de la Pamir Highway. La dernière chute donne une idée de mon état de fatigue après 5-6h de ride pour faire 100km. Une belle expérience et au final la plus difficile pour le moment.