La vie est dure


Nous ne sommes pas tous les jours sur la moto, il faut pas croire !

Et parfois on se retrouve dans des lieux bien luxueux, des hostels avec d’autre voyageurs. On est ici à Santa Cruz depuis 4-5 jours. La première mission c’était de trouver une nouvelle paire de pneus pour nos motos. Ça n’a pas pris longtemps d’ailleurs, me voilà chaussé de Pirelli MT21 pour les prochains kilomètres ! Combien vont-ils tenir ? Car mes Mitas E09 ont tenue 10 000 km avec la moto chargée comme une mule quand même.

Bref y a des jours où on a une piscine, la clim dans la chambre (enfin le dortoir) et pleins de voyageurs à rencontrer. Tout ça pour la modique somme de 10€ environ avec petit déjeuner compris.

La mauvaise nouvelle c’est que j’ai transmis ma poisse à Clément. Après avoir brisée son cadre le voilà avec une suspension arrière HS. Le reconditionnement aurai dû être fini hier mais les contres-temps à la bolivienne sont courants !

De mon coté rien à faire, du coup je suis parti avec un ami en KLR m’amuser dans les dunes de sable à 30 km d’ici. Et je peux vous garantir que y a pas mieux comme terrain de jeux pour tester ses nouveaux pneus ! Après un chemin de plus en plus sableux ont a fini au pied des dunes. Woult a bien plus d’expérience, fan de 2 temps, il a grimpé sur ça première moto y a 15 ans de ça. Lui son kif c’est les races en 250 deux temps et les motos d’antan. Un vrai plaisir d’apprendre d’un gars qui maîtrise vraiment ! Son seul défaut c’est qu’il est bien fou-fou. Du coup ni une ni deux il s’est lancé pour une belle ascension… et j’ai suivi en timide. A force d’essais on a fini pas monter de plus en plus haut puis j’ai finalement réussi à atteindre le sommet de la dune. A fond de deux, sans rien lâcher, les fesses sur l’arrière de la moto. Lui m’attendais déjà en haut. Un 360 degrés à couper le souffle qui m’a bien rappelé les dunes de White Sand dans le sud des States ! Puis évidement on a continuer à rouler dans le sable sur le haut de la dune. Comme de vrais gamins.

Passage à la station de lavage obligé avant de rentrer ! La KLR n’aime pas l’eau et mettra un peu de temps à repartir. Maintenant on programme la suite mais il reste encore la suspension à réparer. Si tout va bien départ demain pour tracer vers le célèbre Salar d’Uyuni en passant par Sucre et Potosi !

Et vous vous en pensez quoi ?

*
*