Et si ?


Voilà trois jours que je suis couché. Un véritable combat s’opère dans mon bas ventre. C’est a coup de char d’assaut que ça y va depuis hier. Cela fera bientôt un an que je suis rentré de ce périple jusqu’en Mongolie et je n’ai pas eu un seul trimestre sans problème de digestion. Il faut dire que j’angoisse. J’angoisse de ce que je mange avant même de le manger. En faisant cela je nuis à mon système digestif qui ne m’aurait pas fait de soucis si je n’avais pas angoissé. J’essaye de passer outre cette angoisse, mais en voila une autre.

Cela fait deux jours que je suis couché. Couché par terre parce que selon nos analyses (je ne parle pas de la prise de sang et du reste d’hier) c’est un bain dans la mer bretonne qui m’a fait cet effet. Un bain ? Heureusement, avec un bon traitement on finit par aller mieux (je l’ai hélas déjà expérimenté ). Mais si je dois consulter un médecin à chaque fois que je me sens pas bien là-bas comment vais-je m’en sortir ?

Aujourd’hui ça va mieux, aujourd’hui je retrouve la force de penser, de réfléchir. J’angoisse de ce nouveau départ car je pense avoir vécu la fin de mon dernier périple comme un traumatisme dont je ne serai pas guéri si facilement : “droit devant soi on ne peut pas aller bien loin” et bien justement, qu’y a-t-il devant moi ? qu’y a-t-il après ? Et si mes choix n’était pas les bons, et si c’était trop tôt ? Je n’ai plus la confiance que j’avais il y a un an en mon corps. Je sais maintenant qu’un simple bain peut me coucher au lit pendant trois jours (ce n’est peut-être pas fini d’ailleurs), je sais qu’un seul mauvais aliment peut me faire retomber. Je ne suis plus infaillible. L’ai-je seulement été ?

Certes, j’ai l’habitude de me relever mais la chute fait mal parfois, on garde des restes de celle-ci. Ca nous renforce mais ça nous fatigue au plus profond de nous. Je n’ai aucune réponse, je sais sensiblement pourquoi mais je ne sais pas comment résoudre le problème.

Je suis perdu aujourd’hui.

Pour mon premier voyage j’avais choisi l’Amérique du Sud mais je me suis finalement retrouvé en Mongolie ! C’était un choix justifié et jamais regretté. Je ne veux pas que ce voyage soit réduit à des souffrance à cause de ma santé, je n’aimerai pas devoir revenir bredouille et perdu, perdu parce que je ne suis pas allé au bout, parce que je n’ai pas vu ces endroits si convoités. J’ai trois rêves en tête depuis longtemps, l’Amérique du Sud, l’Islande et la Mongolie. Lequel est le prochain ?

Bon, forcément, j’ai du monde derrière moi, mais honnêtement, je ne mettrais pas ma vie en jeu juste pour paraître fort. Si je pars bientôt je dois avoir entièrement confiance.

Aujourd’hui ou dans un an, quelle serait la différence pour vous ?

  One answer to “ Et si ? ”

  1. Ludo

    Aucune différence pour nous! Il faut te rétablir pour partir serein c’est indégnable. Et pourquoi pas l’islande? Finalement niveau médical ce doit être pas mal vu la forme de leurs footballeurs et supporters! Lol

  2. miguel

    Aujourd’hui c’est chaud quand même pour ce genre de projet, ça ne sert a rien de risquer sa vie, il est clair que partir confiant et en toute quiétude est primordial, et puis au final 1 an c’est quoi? Prends le temps de vivre !

  3. Alexis

    Nous si on est là, c’est pour te suivre dans un beau voyage et te voir arriver heureux de ton aventure. Alors tu sais, ici ou ailleurs, maintenant ou plus tard, on ne va pas se plaindre !
    Avant tout, fais gaffe à toi. Tu ne partirais pas avec la KLE dans les choux, le bonhomme est tout aussi important…

  4. Fred

    Ben, quand je faisais de la plongée on nous disait : même si vous avez payé votre sortie et que vous êtes sur le site de plongée, si au dernier moment vous ne le sentez pas, ne plongez pas.
    Perso, je suis parfois parti malgré la peur, mais jamais malgré une mauvaise condition physique… quoi que tu décides, respect.

  5. Thierry

    Salut je suis tombé sur ta page FB car je suis « trailliste » et je viens de lire ton post concernant tes douleurs alors je te dis un mot de l’expérience vécue avec mon fils qui a déclaré à 20 ans une maladie de Crohn.Il présentait dès le début des symptômes proches des tiens notamment ne supportait plus le froid sur le ventre, amaigrissement, des douleurs insupportables après certains aliments…le parcours a été long et difficile avec deux interventions sur l’intestin puis une chimio sans résultats probants jusqu’à ce que sur les conseils d’un médecin chinois il arrête complètement tout ce qui contenait une trace de lait de vache (devait également supprimer le gluten, mais il ne l’a pas fait) et le résultat a été spectaculaire,avec guérison quasi complète en deux mois et plus aucun médicament au bout d’un an…Voilà si ça peut t’aider jette aussi un coup d’oeil au régime Seignal et/ou ses dérivés. Bonne chance pour tous tes projets d’aventure à moto!!

Et vous vous en pensez quoi ?

*
*